Top articles

  • Edito

    04 mars 2006 ( #friche-intellectuelle )

    . . . Friche intellectuelle, le blog réactif Quelques mots issus d'une boite à cerveau, deversés en vrac en réaction au monde, à la face de fiertés individuelles, producteurs de raisonnements comme virus, et consommateurs de cultures. Pour que vous soyés...

  • Du ridicule de la littérature

    22 mai 2006 ( #friche-intellectuelle )

    Ecrivains, soyez humiliés ! L’écriture est la manifestation du ridicule de l’homme. De tout temps. Elle est la marque de notre finitude, de l’inachevé ‘sans cesse recommencé’, notre maladresse tracée, comme celle des enfants qui apprennent à dessiner....

  • La rue

    18 mars 2006 ( #Peinture )

    Le fantasme de la rue Parfois vous regrettez de ne pas avoir milité, de ne pas avoir manifesté au coude à coude, de ne pas avoir participé à l'histoire. Un regret qui relève du fantasme. Et en la matière mieux vaut les regrets que les remords. Vous regrettez...

  • Hygiène esthétique

    12 avril 2006 ( #Peinture )

    Projeter un objet (appelé oeuvre) Il faudrait arriver à supprimer le relief, tout fondre. Il faudrait réussir, une fois à plat, à isoler une arête, un élément, un organe urbain. Car il faut que les choses perdent leur sens pour pouvoir être peinte. Morceaux...

  • Niaiserie romantique

    02 octobre 2006 ( #Peinture )

    Ecrit de femme de lettre : (Ou la niaiserie littéraire de salon à coucher) Homme je suis la source et ton puits sans fond Somme de la nuit et du jour le plus long Je nourris l’humanité de mon lait Tous les fils du plus beau jusqu’au plus laid Je retiens...

  • Comme une souche

    24 juillet 2006 ( #L'âme et sa vague )

    L’homme tombé se confond avec son ombre et avec le sol. Avancez jusqu’à la souche en prenant garde de ne pas trébucher dessus. Avancez votre bouche pour parler ma langue et vérifier quelque chose. Touchez-moi comme je ne réagis pas, comme je suis mort....

  • Extrait d'un futur "Méprisable"

    26 janvier 2007 ( #L'âme et sa vague )

    Prison Un cri pour rien. Aucune fissure. Sans échos. Son, absorbé alors qu'à peine sorti de l'orifice. Mort né dans sa gorge au goût du rouge chaud. Il est libre dans ce volume à six facettes lisses. Ce volume qui produit de la poussière en quantité tous...

  • Chanson d'un pauvre type

    28 février 2007 ( #L'âme et sa vague )

    C h a m b r e à l ' o m b r e Une femme comme une ombre chinoise S'imprime sur le mur de plâtre D'une chambre où plus personne ne se croise Où l'homme est dans l'attente de se battre Il ferme les yeux sur la tâche sombre Et retient sa salive dans sa gorge...

  • Forcément faible

    22 juin 2007 ( #L'âme et sa vague )

    Revenir le crâne vidé à la case départ Avec une sirène perpétuelle qui sonne l’alarme au-dedans Derrière mes rides, dans la boîte, on se marre On ricane de ma pomme et avec insistance de mon nom Je vieillis comme si de rien n’était Et rien n’est J’attends...

  • Surnuméraire

    02 novembre 2006 ( #L'âme et sa vague )

    Regarde-moi comme une chose de trop. Je suis conscient d’être surnuméraire, je suis donc acculé à la vulgarité, comme la trace d’un débordement, portant l’odeur d'un mauvais goût, je suis quelqu’un qui ne sait pas tenir sa place. Mon amour, tu ne pensais...

  • 100% collègues

    16 octobre 2007 ( #Peinture )

    100% collègues, solidaires comme en taule, les uns derrière les autres, mélangés par avance de la fosse, grillagés en un clin d'oeil, déterminés irresponsables de leurs actes, victimes de la société, consommateurs avisés, interdits de tourisme, captifs...

  • Le remord au bord des yeux, comme un duvet d’hier

    18 février 2008 ( #L'âme et sa vague )

    Pardon son Dieu. N’être plus qu’un corps à cueillir. Nu comme un verbe. La tête en médaillon. L’ombre autour du cou, comme une collerette de honte. Pardon son Dieu. Il ne sait pas ce qu’il fait. Il ne sait pas qu’il Vous crucifie. Ses raisonnements produits...

  • Bonne terre !

    16 mai 2008 ( #L'âme et sa vague )

    Je plonge ma main dans le sillon frais. Qu’il est facile de s’y enfoncer, comme une main d’ailleurs ! Je m’allonge en entier sur la terre retournée, moelleuse comme le dedans d’un gâteau. J’y marque mon empreinte, comme un pied d’ailleurs. Et le ciel...

  • Lionel BORLA *, peintre d’un monde relié

    06 mars 2009 ( #Peinture )

    La création réconciliée Lionel Borla * peint une vie qui ne se déroule que le dimanche, il nous construit le monde du dimanche. C’est sa façon de peindre l’éternité. Comme architecte, il nous montre que toute utopie a vocation à se dissoudre dans le paradis....

  • Stabat Mater

    14 février 2010 ( #L'âme et sa vague )

    A la Douloureuse Je regarde le sacrifice comme un spectacle, impuissant à la douleur, dans ma réserve d’incrédule. Je reporte ma participation à plus tard. Ma bouche, embarrassée par le Verbe, renâcle. Ridicule dans ma retraite, je mime une moue de malheur,...

  • Illisible mais viable

    11 mai 2010 ( #L'âme et sa vague )

    (Tout) message est vérifié et rendu fertile par la croix.(1) On ne devrait publier que des morts. On devrait également tuer tous ceux qui ont été publiés. On devrait achever aussi les angoissés de la feuille blanche. Quelle humiliation mon Dieu d'être...

  • Il faut !

    05 juin 2010 ( #Livres )

    Voilà le titre d’un e-mail reçu récemment. Une mobilisation générale de ma volonté était suscitée. Il faut ! Et qu’est-ce qu’il faut ? Que j’aille voir Fabrice Luchini lisant Philippe Muray au théâtre de l’Atelier à Paris (1). Pour un ressortissant de...

  • L'annonce de la mauvaise nouvelle

    15 juin 2010 ( #friche-intellectuelle )

    Avoir l’ambition, comme une armée de l’ombre, en tant que contemplatifs dans le monde, d’annoncer à toute fierté mâle ou femelle actuelle que l’homme est mortel. Ce programme est destiné à anéantir toute indifférence par rapport à Dieu, ce programme vous...

  • Ahmad Jamal

    07 septembre 2010 ( #Peinture )

    Un temps de silence avant le jour qui vient Ahmad Jamal fait partie des géants encore vivants selon les formules consacrées de la presse de jazz. Encore vivant ! Ultime prouesse pour un jazzman… En tournée de sursis avant de rejoindre les grands noms...

  • La France peut-elle encore servir ?

    20 septembre 2010 ( #friche-intellectuelle )

    La France peut-elle encore servir ? Voilà une question des plus choquantes pour les purs qui se disent : peut-on encore servir la France ? C’est pourtant dans ce sens que la question doit se poser si l’on se refuse à toute naïveté. La France existe-t-elle...

  • Désespoir

    11 octobre 2010 ( #L'âme et sa vague )

    Le monde est une boule morte qui ne m’évoque plus aucune pitié. Juste retour des choses. Puisque j’ai l’impression de l’avoir vomi. Juste retour des choses puisqu’il m’a vu naître. Puisqu’il m’a vu paître. J’ai de toutes façons la certitude qu’il me contient...

  • Moi, la diversité que je préfère, c’est la bio !

    21 octobre 2010 ( #friche-intellectuelle )

    Au tout début de cette année, dans ma grande entreprise industrielle quasi post-publique, un jour de séminaire rassemblant les forces vives dans un même collège, le responsable de la démarche éthique nous a demandé d’imaginer des actions pour promouvoir...

  • Siphon

    25 août 2011 ( #L'âme et sa vague )

    Le mouvement perpétuel dans lequel le monde est lancé, est celui du siphon. Nos révolutions successives nous amènent, le cœur au bord des lèvres, toujours plus prêt du trou. Le monde se vide par le bas, comme les corps pendus des traîtres. Dans ce petit...

  • La vie est une perte de temps

    17 novembre 2011 ( #friche-intellectuelle )

    Ai-je perdu mon temps ? Aujourd’hui, hier et demain ? Voilà l’insupportable question et le supplice de tout examen de conscience que l’homme honnête et désireux de s’humilier doit s’imposer. Pascal avait bien cerné cet être insensé qui investit tellement...

  • Contrelittérature : du religieux dans l'art

    08 février 2012 ( #Livres )

    Le n°23 de la revue-livre de la Contrelittérature vient de sortir. Quel accès peut-on avoir à ce Dieu des Écritures, à la fois immanent et transcendant à ses créatures ? Comment le rendre « visible » à nos cœurs, à nos yeux ? Deux voies s’offrent à l’homme...

1 2 3 4 5 > >>