Moins fort

Publié le par Maximilien FRICHE

 

Tout là haut, jusqu’au point de casse cou

Un mur, un barrage

Me gâche le paysage.

 

Radotages : Chérie chérie

J’ai encore la nostalgie de nos mariages

 

Mes horizons se perdent sous mes pieds

Une ligne en bas de page

Tente de me rendre sage

 

Hésitation : Marche nuptiale ou pompes funèbres

Je regrette nos retrouvailles

 

Tout au fond, jusqu'à l'intérieur du bide

Du mou, un marécage,

Me leste et me décourage

 

Tu sais que je t’aime encore

Mais je suis bien moins fort.

Publié dans L'âme et sa vague

Commenter cet article