EXECUTION

Publié le par Maximilien FRICHE

La distance bien sûr,

Entre mon dos et le mur,

Mon dos sans armure,

Il ne me manque plus que la parole.

 

Un bandeau sur les yeux,

Pour être moins soucieux,

Pour être moins sous les cieux,

Il ne me manque plus que la foi.


 

Combien de balles perdues pour ma poitrine sans muscle ?

Je me mords la joue rose.

Je rentre le ventre.

La peur se dose.

Il faut viser au centre.

 

Pieds et mains joints,

Pour prier de loin,

Dieu dans son coin,

Il ne me manque plus que de dire une seule parole

 

Mon corps quasiment nu,

Une impression de déjà vu,

La mort se lit dans les revues,

Il ne vous manque plus que de ne pas me laisser le choix.


 

Combien de balles retrouvées dans ma poitrine sans muscle ?

On ne meurt pas sans cause.

Voyons ce que j’ai dans le ventre.

A-t-il vécu quelque chose ?

L’âme sort et rien ne rentre.

Publié dans L'âme et sa vague

Commenter cet article