Sélection naturelle ou communion des Saints

Publié le par Maximilien FRICHE

Musulmans sauvés dans la solidarité des martyrs chrétiens

 

 

 

Quiconque veut convertir un musulman peut être boutéfliqué en Algérie (lu dans L’homme nouveau du 15 avril 2006), se convertir au christianisme peut aussi entraîner la peine de mort en Afghanistan. Tout ça est très bien. Il s’agit du passage obligé vers le salut. Dans une logique de sélection naturelle des religions, dans l’évolution même, pour ainsi dire dans l’Histoire, le christianisme a toutes les chances de vaincre l’Islam. Avec ses condamnations, avec ses attentats contre l’Eglise dans le monde, l’Islam, comme l’empereur romain à son époque, va nous fournir un bon nombre de martyrs, plus puissants que des légions romaines. Sourions ! Réjouissons-nous d’être la cible privilégiée d’un tas de monde et aujourd’hui de l’Islam. Les martyrs des terres musulmanes sont le terreau de conversions futures au même endroit. Nous ne sommes pas obligés de nous soumettre, nous avons le choix, comme homme libre, nous pouvons mourir. Non pas avec une ceinture d’explosif mais en priant pour le salut de nos bourreaux. Le dilemme à résoudre pour un chrétien réside en vivre comme des saints, tout donner, être humilié et s'en réjouir sans le désirer, adorer l'existence et prier Dieu de mourir. La mort de martyrs chrétiens sur sol musulman, par la communion des saints, ouvre la voie au salut de tous les musulmans. Il rappelle la présence du Christ sur toute la terre et l’élection de tous les hommes sans exception en Lui. 

 

Publié dans friche-intellectuelle

Commenter cet article