Bonne terre !

Publié le par Maximilien FRICHE



Je plonge ma main dans le sillon frais. Qu’il est facile de s’y enfoncer, comme une main d’ailleurs ! Je m’allonge en entier sur la terre retournée, moelleuse comme le dedans d’un gâteau. J’y marque mon empreinte, comme un pied d’ailleurs. Et le ciel à mes yeux s’éloigne parce qu’il n’y a pas d’horizon quand on regarde en l’air. Le ciel s’éloigne parce qu’il est à l’infini devant moi. J’ai même l’impression de reculer alors que je suis dos au sol. Je ne me suis jamais senti aussi lourd. Et chaud. Terre promise au mortel depuis sa naissance ! Je m’enfonce comme on s’endort. Je sais que je vais être incorporé à l’appareil de la planète, sans être capable de réactions. La perspective de la noyade ne m’enlève aucunement ce sentiment de ne pas être concerné, tout en restant prisonnier. Faudra-t-il attendre que la terre me remplisse, rentre par ma bouche, pour que mon âme s’échappe ? Je respire profondément comme chez le docteur. Le tracteur a bien fait de retourner sa terre, et de m’offrir son revers comme lit douillet en cette fin d’après midi d’août. Il faudrait qu’il pleuve pour que je me lève. Il faudrait un orage, un rapprochement soudain du ciel, beaucoup plus que ces voix familières qui crient mon nom depuis la maison. Je n’ai plus la moindre volonté de bouger. Je me contemple, je me vois sombrer. Mon suicide doit durer une éternité. Je ne vais pas vers la mort, j’ai décidé de l’attendre. Là, il va falloir que j’y aille, car les voix se rapprochent, elles se sont mises à marcher dans l’herbe sèche. Le tracteur rentre aussi, j’entends son bruit vraiment très loin. C’était pourtant bien d’être là allongé de son long en solitaire, mais il va falloir passer à table.


Publié dans L'âme et sa vague

Commenter cet article

m_p 03/10/2008 21:34

Bonjour,

Est-il possible de vous joindre par mail ?

MF 06/06/2008 11:04

Effectivement, nous avons en commun la terre et le sillon. La mienne vient du gers. Merci de votre lecture et de votre retour assuré. Je prendrai le temps de lire votre blog. Mais je suis dores et déjà ravi qu'il y ait à Tours des publications libres, non empreintes de la niaiserie habituelle.A bientôtMF

m_p 05/06/2008 10:17

Je découvre vos pages, j'y reviendrai assurément très vite.Amusant : jetez un coup d'oeil à ma bannière et à la photo d'en-tête de cette note...A bientôt, amitiés tourangelles.